Je souhaite vous accompagner à la rencontre de la femme qui sommeille en vous. En cette nouvelle année, je choisis de vous proposer d’accéder chaque mois un peu plus à votre Vérité personnelle. Pour cela, à travers cet article, nous allons cheminer au cœur des quatre saisons de vie de la femme.

« La spiritualité, c’est vivre sa propre expérience. »

Deepak Chopra

Vous le savez à présent : la spiritualité est différente de la religion. Là où la religion met en lien l’expérience d’une autre personne et des croyances ; la spiritualité va s’accrocher à votre expérience. Elle recentre chaque être en son sein propre à la recherche de sa source propre, en la liant à tout être sur la Terre.

La spiritualité pousse à l’élévation du niveau de conscience mais également du taux vibratoire de chacun, comme de l’ensemble. En effet, en tissant ce lien au Vivant, chaque être qui évolue, transforme l’ensemble du Vivant. Chaque pas est alors une libération de ce qui n’est pas Vous. La spiritualité est s’affranchir de tout dogme ou religion par la découverte de notre moi profond. Tout dans cette démarche pousse à révéler notre vraie nature.

STOP AU MORCELLEMENT

C’est pourquoi, je vous propose de commencer une autre part de votre cheminement en nous tournant vers les quatre saisons que chaque femme traverse au cours de sa vie. Vous en avez connaissance : la femme est un être cyclique. En lien avec la Lune et la Terre, chaque mois, les énergies féminines se connectent au cycle lunaire mais également au cycle des saisons. Pour aller encore plus loin dans votre éveil, prendre conscience de cette magie et lâcher prise sur le quotidien, il vous est également possible de vous connecter à vos saisons de vie.

« On ne naît pas femme, on le devient. »


Simone De Beauvoir, Le Deuxième sexe, 1949

A l’instar de chaque être sur Terre, naître à sa féminité est un apprentissage, et revêt bien des aspects. La compréhension de soi passe par un chemin de vie plus ou moins tortueux. Chacune louvoye à sa guise, en fonction de ses histoires de famille, de vie, ses expériences. L’observation de ce cheminement est tout un voyage. A chacune d’en sentir l’importance et la portée.

Avant de débuter le cœur de mon propos, je souhaiterais apporter une précision à cette transmission. J’ouvre donc une parenthèse pour vous livrer une rapide définition de ce qu’est un archétype. Je vous propose différents articles basés sur des sagesses ancestrales, donc des archétypes.

Un archétype est un symbole universelle issu de l’inconscient collectif permettant à chacun de s’identifier pour éveiller sa curiosité l’amenant à cheminer. Les archétypes, étant multiples, et la spiritualité, basée sur l’expérimentation personnelle et non sur le dogme; ceux-ci se doivent de pointer des possibles.

De même qu’il est humainement impossible d’être omniscient, il me paraît évident que personne ne peut être enfermée dans une case, que ce soit par l’âge ou par toutes autres critères tels la sexualité. C’est d’ailleurs pour cela que mon approche première est le soin en lien direct avec mes clients. Par conséquent, les classifications qui vont suivre sont à adapter à votre vécu. Il est possible de se situer dans une saison où une autre, non pas en fonction de votre avancée dans l’âge, comme décrit, mais uniquement par votre expérience. Pour exemple concret, actuellement, je suis en théorie dans l’automne de ma vie. Toutefois, ayant un enfant de deux ans, une partie de moi est encore connectée à l’été de ma vie.

Pour clore cette digression, je conclurais en disant que les mots sont insuffisants, quoique nécessaires, pour continuer à transmettre chaque jour un peu plus. L’expérience restera toujours fondamentale et personnelle. Il conviendra donc à chacune de bien se fonder sur son expérimentation propre, sans suivre inconsciemment ce que je transmets ici.

Afin de créer son voyage, de vivre sa vérité, soyez à l’écoute de votre part de féminin. Apprenez à vous écouter pour mieux comprendre ce qui est en vous. Vivez pleinement, en conscience. Sachez mettre de côté les textes et, adoptez une posture humble d’apprenant. Ayez simplement un sens critique et conscient pour découvrir votre propre pouvoir.

Dès la conception, des enjeux bien précis se jouent. Je vous les livre aujourd’hui.

LE PRINTEMPS DE LA FEMME

Le temps des graines et des semences débute de la conception pour se terminer à vingt et un ans. C’est l’arrivée de l’âme dans le corps de la femme. Les premiers gardiens de ces évolutions sont le couple parental, qui a pour mission d’aider à l’incarnation, la découverte de l’essence de l’enfant. Découvrir son corps de femmes, ses besoins physiques sont les prémices à une vie d’aventures. La sécurité, l’amour, la reconnaissance, l’écoute, l’affirmation, la liberté et la créativité sont les premiers besoins impérieux qui forgeront chaque petit être en devenir.

Avant sept ans, la relation à la mère est tournée vers le développement de l’estime de soi. Tandis que la relation au père se base sur l’approfondissement de la confiance en soi. Ces deux forces sont des bases solides pour permettre l’enracinement à la vie et au cœur de la Terre. C’est ce qui assurera un goût certain pour la vie.

Entre sept et quatorze ans, petit à petit le cordon psychique se rompt pour laisser doucement place à plus d’autonomie, en permettant à l’enfant de répondre par elle-même à ses besoins. C’est l’arrivée des hormones et le développement des caractères sexués amenant à l’épanouissement de son corps de femme. Tout est alors invitation à reconnaître le caractère sacré du corps féminin.

A partir de quatorze ans, l’exploration du monde extérieur est la priorité de l’enfant. Les rencontres avec l’Autre, et en particulier la polarité masculine, apportent une nouvelle vision sur le monde. C’est le début des expérimentations plus intimes et sexuels. La jeune fille rayonne de beauté ; mais elle exige aussi d’être reconnue socialement dans le caractère sacré de son corps et de sa sexualité, avec respect.

L’ETE DE LA FEMME

Voici le temps des fleurs tourné vers la naissance à son cœur de femme. De vingt et un à quarante-deux ans, la femme ouvre son cœur. La polarité masculine est de plus en plus présente.


De vingt et un à vingt-huit ans, le cycle donner-recevoir de l’amour est en place. La relation de couple devient importante. Le féminin et le masculin apprennent à s’honorer et se découvrent.

De vingt-huit ans à trente-cinq ans, le couple devient énergie créatrice d’amour en enfantant et initiant des projets communs. Ils découvrent ensemble le bonheur d’être amoureux, de créer et, la raison de leur présence ici-bas. Ils contribuent à faire la différence par leur acte créateur.

A partir de trente-cinq ans, la femme épanouie rayonne son essence profonde face au monde extérieur. Elle est amour. Elle a ouvert son cœur à elle-même, et au masculin. Pas à pas, elle est invitée à l’ouvrir également à la Terre entière. Elle apprend la puissance du pouvoir du cœur dans le processus de guérison des blessures : les siennes et celles des autres. Elle est la femme guérisseuse, maternelle et créatrice.

L’AUTOMNE DE LA FEMME

Le temps des fruits amène la femme à naître à son âme. La femme est invitée à se rapprocher de son âme intérieure et à rayonner dans le monde extérieur.

De quarante-deux à quarante-neuf ans, la femme rayonne. Elle s’aime, a confiance et manifeste sa puissance dans le monde extérieur. Les enfants ou projets de vie sont à présents grands et autonomes. Elle récolte ce qu’elle a semé. Elle reconnaît sa véritable mission de vie dans sa dimension féminine.

De quarante-neuf à cinquante-six ans, le corps de la femme subit une chute hormonale amenant ainsi une augmentation de sa polarité masculine propre. Elle se prépare à agir différemment. L’exploration de sa polarité masculine est alors possible sans sacrifier pour autant ses qualités féminines, qu’elle a su développer dans les saisons de vie précédentes. Elle est autonome, libre d’agir et de s’affirmer. La femme reconnaît ainsi l’équilibre entre son féminin sacré et son masculin sacré.

A partir de cinquante-six ans, la femme s’intériorise. Son énergie physique diminue car elle se prépare à entrer en recueillement. Elle nourrit la solitude, l’apprécie tout en continuant à contribuer à la marche du monde. C’est l’installation d’un réel équilibre entre ses énergies féminines et masculines.

L’HIVER DE LA FEMME

Après avoir vécu trois saisons de vie, la femme accouche de sa féminité : c’est le temps des nouvelles graines. La fin de ce voyage approche. La femme devient enseignante pour les plus jeunes. Elle est la sage et se rapproche du divin en nourrissant sa spiritualité.

De soixante-trois à soixante-dix ans, la femme est grand-mère, ou même arrière-grand-mère. Elle est la mère spirituelle de tous. Elle guide, enseigne, initie aux différents passages de la vie. Elle est dans le partage de ses connaissances, de sa sagesse. Elle est reconnue pour ses expériences.

De soixante-dix à soixante-dix-sept ans, la femme se nourrit plus du monde céleste et, moins du monde terrestre. Elle est préoccupée par son âme. Elle installe sa force intérieure dans le silence. Elle inspire et, ouvre son cœur à la conscience.

De soixante-dix-sept à quatre-vingt-quatre ans, la chevelure blanche est un indice à la sagesse canalisée. C’est le temps du bilan de vie et de la préparation à la mort. La femme est dans la contemplation, souriante et silencieuse. Elle laisse les plus jeunes faire leurs propres voyages. Elle se rapproche peu à peu de la Terre-Mère et reconnaît sa déesse intérieure.

Au-delà de quatre-vingt-quatre ans, la femme est tournée vers la mort et, donc la renaissance. Elle se rapproche de l’enfant en elle, de l’adolescente créative, de la guérisseuse, de l’enseignante, de la femme sage et de la Déesse. Elle rayonne toutes les dimensions de sa féminité en même temps. C’est l’accomplissement du parcours féminin.

_

Les quatre saisons de vie de la femme sont le reflet d’un parcours initiatique à la découverte du divin en soi. Par l’exploration du féminin sacré, la femme exprime toute l’étendue des pouvoirs du féminin dans le monde en développant les pouvoirs de son corps, de son cœur, de son âme et de son ventre. En avançant sur son chemin de vie, en s’incarnant dans chaque archétype saisonnier, la femme rayonne la beauté, l’amour, la puissance et la sagesse. C’est par l’éveil à ce concept du Féminin sacré que vous vous faites un cadeau de vie. S’inscrire dans un Tout, incarner son plein potentiel dans son corps de femme, s’accepter, s’honorer pour se guérir et offrir un message au monde est un cadeau merveilleux. C’est également un présent incroyable pour les générations passées et futures : l’aboutissement de nombreuses vies.

Je suis moi-même passée par cette reconnexion à mes pouvoirs. J’ai d’abord été à l’écoute de mon corps. Puis je me suis attachée à la cohérence de mon être profond avec mon cœur, en continuant à faire évoluer le lien à mon corps. Cet attachement esprit-corps restera d’ailleurs la base de mon écoute intérieure au quotidien. Ensuite, est venue ma reconnexion d’âme. Le voyage a alors pris tout son en sens en s’inscrivant plus en avant dans la place que je donnais à mon corps et à mon âme. Ce sont ces trois éléments fondamentaux qui permettent de nous reconnecter profondément à notre nature céleste, à nos énergies du féminin et du masculin sacré. Cette approche spirituel est valable autant pour un homme qu’une femme. La femme a, elle, pour mission de conquérir son équilibre de vie. Pour cela, elle chemine véritablement vers la connaissance et la célébration du pouvoir de son ventre : lui seul a la pouvoir de faire vibrer à l’unisson le corps, le cœur et l’âme. Je vous invite grandement à saisir cette chance d’être femme. S’inscrire dans son cycle de vie passe par la libération de bien des mémoires portées au fil de l’avancée dans l’âge. Après avoir moi-même cheminer à mon rythme sur ces questions et, avoir choisi d’être guidée également, je vous propose ce travail de libération.

Partager

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bienvenue sur le blog

Je suis ravie de vous accueillir sur mon blog où je vous partage le fruit de mon cheminement personnel mais également mes apprentissages, mes lectures et tout ce qui me nourrit en tant que femme.

De quoi je vous parle ici ?
D’amour de soi, de spiritualité, du rythme des saisons, de féminitude, de blessures d’âme, des saisons de vie de la femme, de missions d’âme, de sagesse féminine, de créativité, de notre relation aux travail, d’estime et de confiance en soi, de sexualité, de matresence, d’hypersensibilité…

Article le plus populaire

  • 5 MOYENS DE RENFORCER SES COMPETENCES EN ENERGETIQUE