Connaissez-vous le concept de l’ancrage ? Être ancrée est une base dans la connexion à votre force intérieure. Vous, qui lisez ces quelques mots, cheminez certainement avec comme objectif une réconciliation envers vous-même. Les tumultes de la vie, l’agitation mentale, le stress ou encore les difficultés de sommeil brouillent notre capacité à s’ancrer. 

S’ancrer, c’est se connecter au présent, à notre enfant intérieur. S’ancrer nous rend responsables de notre futur. Cette force intérieure amène adaptation constante et quotidien serein. Plus qu’un concept, c’est une nécessité pour garder l’équilibre dans les transformations d’une vie.

Comme nous entretenons notre musculature ou notre cerveau, l’ancrage est une posture à travailler régulièrement pour en tirer des bénéfices immédiats. Dans cet article, je vous propose 3 rituels d’ancrage. Mais, avant cela, sauriez-vous définir votre ancrage actuel ?

S’ancrer est assez aisé. Toutefois, il se perd aussi vite qu’il s’acquiert. Je vous invite donc à réfléchir à votre état mental actuel. 

Vous sentez-vous en résistance ou en conscience ? Dans le contrôle ou le lâcher-prise ? Dispersée ou unifiée ? Des angoisses, peurs, doutes paralysent-ils vos actions quotidiennes ? Vous avez conscience de vivre dans l’instant présent ? 

Vous l’avez deviné : si vous êtes en résistance, dans le contrôle, dispersée, ou paralysée, vous n’êtes pas ancrée. 

Laissez-vous donc embarquer dans quelques minutes de lecture, à la recherche de techniques accessibles pour vivre harmonieusement.


1. S’ancrer en solo : le classique.

Il y a de nombreuses manières de s’ancrer : évoluer pied nu dehors, danser, faire du sport comme du yoga, méditer, etc. 

L’ancrage est en lien avec notre chakra racine. Cette roue de lumière fait le lien avec l’ensemble de notre corps, de notre structure et plus particulièrement avec notre ossature. Tout ce que vous ferez en lien avec votre corps vous ancre. Le mouvement est une clef majeure pour s’ancrer. Une autre technique agréable est celle des massages. Ils aident beaucoup, petits et grands, à revenir dans leur corps. La danse rythmée, dans laquelle nous nous laissons aller à des mouvements libres du corps, apporte beaucoup. Je conseille souvent à mes clientes de mettre de la musique à fond, et de se laisser aller dans la sécurité de leur cocon.

Si vous avez plus de temps, et une envie de découverte, je vous propose un grand classique : une méditation de visualisation.

L’objectif, ici, est de cultiver votre imagination en utilisant la pleine conscience. 

Car, comme le disait Pablo Picasso « Tout ce qui peut être imaginé est réel. »

Vous avez cette chance : l’esprit est la porte d’entrée de bien des actions futures. Utilisez-le !

Visualisation en conscience : les racines de l’être

Pour débuter, mettez-vous à l’aise. Vêtements amples, assise ou allongée, dans un environnement serein où vous serez tranquille au moins 10 à 15 minutes. 

Souvent, j’attends que mon fils cadet soit à la sieste, et les grands occupés ou absents.

Je pense surtout à couper mes téléphones, portable et fixe. Se centrer avec les notifications constantes qui pépient est mission impossible.

Je m’installe dans un coin cosy et serein. Quelques coussins pour bien me caller font l’affaire.

J’aime utiliser une synergie d’huiles essentielles pour m’apaiser et me centrer. Lorsque le mental s’éparpille en tous sens, je m’appuie sur la synergie de la couleur INDIGO CLARTÉ et/ou les synergies Pourpre, Rouge et Orange de ma BOX ANCRAGE ET ABONDANCE.  L’ensemble procure un réel bien-être. Pour retrouver cette box, c’est ici.

À présent, je vous invite à suivre ces étapes.

Étape 1

À votre rythme, prenez plusieurs grandes inspirations. Doucement, prenez votre temps. Faites confiance à votre souffle. S’il vous paraît court, évitez tout jugement. Son amplitude évoluera avec la pratique. Restez à votre écoute. Laissez filer les pensées sans vous y attarder. Elles passent. Observez vos émotions. De la même manière, laissez-les passer. En deux mots : lâcher prise.

Étape 2

Quand vous vous sentez prêtes, ressentez. Comment votre corps est-il posé sur le sol ? Quels sont vos points d’appuis ? 

Étape 3

Vous allez maintenant imaginer que vos pieds sont reliés au sol, à la Terre. De longues racines partent de vos pieds pour s’enfoncer profondément dans le sol. Vous imaginez leurs forces, leurs couleurs, leurs textures. Vous le sentez entrer en contact avec l’herbe de votre jardin (ou d’un jardin tout proche). Vous humez la fraîcheur de la terre. Vos racines se plantent dedans. Elles vont à la rencontre de la première couche terrestre : l’humus où évoluent les petits êtres vivants. Vos racines sont fortes. Elles s’enfoncent plus loin dans la couche végétale. Encore plus loin dans les sous-sols. Vos racines arrivent dans la roche et vont chercher plus loin dans le noyau terrestre. À chaque passage, vous sentez la terre s’ouvrir pour vous laisser la place. Vous sentez l’énergie qui circule autour de vos racines. Vous êtes les bienvenus.

Maintenant, que vous avez fait ce voyage. Posez-vous tranquillement. Installez-vous confortablement et observez. Que voyez-vous ? Quelles couleurs sentez-vous ? Des formes, vous apparaissent-elles ? Ou des images ? Peut-être, vous sentez-vous juste bien. 

Sentez l’énergie de la Terre, qui remonte jusqu’à vous. Prenez ce temps. Prenez le temps de laisser circuler l’énergie du bas vers le haut. Laissez-la remonter le long de vos jambes, dans votre bassin, le long de votre colonne vertébrale jusqu’à la tête, et dans tous vos chakras. 

Voyez cette fleur rouge épanouie dans votre chakra racine. 

Et, savourez chaque instant.

Quand vous vous sentirez prêtes, faites quelques respirations à votre rythme. Puis bougez chaque partie de votre corps, en commençant par les orteils. Agitez les mains. Et quand vous vous sentirez prêtes, ouvrez les yeux.

Comment vous sentez-vous ?


2. Ensemble, on va plus loin.

Après cette visualisation en solo, j’avais envie de vous proposer d’œuvrer à plusieurs. Pour commencer, un duo fera largement l’affaire. Travailler à plusieurs est souvent complexe mais tout autant essentiel. Après des siècles à évoluer vers l’individualisme, nous avons aussi besoin de nous souvenir de notre place dans l’ensemble. 

Avancer ensemble implique de s’harmoniser pour vibrer à l’unisson avec l’extérieur. 

C’est donc un bel exercice à entreprendre, pas à pas.

(Niveau 1)

Technique 1 : lâcher-prise

L’objectif est de s’aventurer sur le chemin de la confiance. C’est en ayant suffisamment confiance en soi que la magie du lâcher-prise opère, et que la confiance en l’autre se fait. Acceptez de vivre vos émotions, et lancez-vous !

Pas trop fort non plus, pour le lancer.

Très connu, des coaches en développement personnel, avez-vous déjà tenté de vous laisser tomber dans les bras de quelqu’un ? Cette technique demande une bonne dose de lâcher-prise et de confiance. 

Pour la tester, il vous faudra trouver un.e partenaire, ainsi qu’un coin sécurisant émotionnellement et physiquement. 

Préparez-vous un endroit avec tapis, coussins, ou autre. Convenez d’un signal avec votre partenaire afin qu’il ne soit pas surpris au moment du lâcher-prise. Les bras le long du corps ou en croix sur votre poitrine, prenez le temps de vous positionner, de respirer consciemment. Les sensations et émotions vont affluer. Laissez-les passer et lancez-vous quand vous serez prêtes. Pensez bien au signal !

Alors, ça y est ?

Vous vous êtes lancées ?

Qu’avez-vous ressenti ?

 (Niveau 2)

Technique 2 : méditation cardiaque en duo

Pour cette deuxième option, l’objectif est de ressentir l’énergie circulée entre votre partenaire et vous. Cela aura pour effet de renforcer la confiance en vous, et en l’autre.

De la même manière que pour les deux premières techniques, installez-vous confortablement. Préparez l’endroit pour ne pas être dérangée. 

Face à face, en tailleur, ou sur des chaises, mais suffisamment prêts, faites quelques minutes de profondes respirations. Si vous y êtes coutumières, méditez ensemble.

Quand vous serez prêtes, et avec le consentement de votre partenaire, placez une main à plat au niveau du chakra du cœur. Fermez les yeux. Et, commencez à respirer ensemble. Inspirer, puis expirer. Ne cherchez pas à vous coordonner. Cela va se faire naturellement et pas à pas. Prenez le temps qu’il vous faut. Laissez faire les choses.

Lorsque vos respirations se synchronisent, profitez. 

Si des pensées, sensations, images, couleurs apparaissent, laissez faire. Ne cherchez pas à vous y attacher.

Quand vous vous sentirez prêtes, dites à votre partenaire que vous souhaitez revenir à la réalité actuelle. Bougez doucement les orteils, pieds, et mains. Faites quelques respirations et ouvrez tranquillement les yeux.

Alors, qu’avez-vous ressenti ?

Vous sentez vous calme ? Perturbée ?

À présent, je vais vous proposer un dernier exercice. Sa portée est différente.


3. Sur la puissance des tambours.

Je vous invite donc à vous rapprocher d’un coin de nature, à vous équiper en fonction de la saison et d’emporter la musique que je vous ai préparée, ici.

Deux options s’offrent à vous.

Soit, vous vous installez confortablement au creux des racines d’un arbre pour écouter les yeux fermés ou ouverts le son de mon tambour.

Soit, à l’abri du monde, vous suivez le mouvement du tambour et, entrer dans la danse qui vient mettre en mouvement tout votre corps.

J’espère que ce retour à notre nature profonde, presque animale, vous amène de douces perspectives. N’hésitez pas à me contacter en commentaires sur l’article pour me faire part de vos ressentis. C’est toujours une joie de vous lire, et de vous découvrir.

Ces quatre propositions de rituels d’ancrage, vous interpellent-elles ?

Y en-a-t-il une qui vous attire plus que les autres ?

Laquelle avez-vous essayé ?

S’ancrer est tout sauf de la sédentarité. Engourdir son corps et ses sens ne fait pas partie du processus. Au contraire, il est essentiel de vibrer avec notre environnement. Dans ce billet, je vous invite à des rituels d’ancrage, mais vous pourriez tout aussi bien courir, jouer dans le jardin avec vos enfants ou petits-enfants, marcher. L’important est de prendre ce temps. L’idéal est de le faire consciemment. 

Pour travailler l’ancrage quotidien, vous pouvez également profiter des synergies d’huiles essentielles Altearah. La gamme POURPRE & ROUGE est idéale en soutien quotidien. Vous pouvez les retrouver sur mon site Fanny Alexis

Si vous recherchez un travail de fond lié à des difficultés venant de votre naissance ou durant votre grossesse, vous pouvez questionner vos mémoires cellulaires. Lors d’accompagnement au nettoyage des mémoires cellulaires, j’utilise également cet outil incontournable qu’est le tambour. Vous pouvez retrouver cet accompagnement ici.

Je suis à votre écoute pour tout conseil ou questionnement.

Pour aller plus loin que ces 3 rituels d’ancrage


Le nettoyage des mémoires cellulaires

En parcourant vos années de vies, je remonte à votre vécu d’enfant et vient remettre de l’amour et de l’apaisement là où il y a eu insécurité et difficultés.

Si vous avez eu des parents insecure où qui ont vécu des émotions fortes pendant avant, pendant ou après votre venues au monde, nous libérerons cette période clé de votre histoire.

Pour vous aider avec un rituel d’ancrage

3 synergies d’huiles essentielles pour renforcer votre ancrage

Cette Box Couleurs & Emotions Ancrage & Abondance vous soutiendra au quotidien pour être en lien avec votre corps et vous sentir en sécurité.

Partager

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bienvenue sur le blog

Je suis ravie de vous accueillir sur mon blog où je vous partage le fruit de mon cheminement personnel mais également mes apprentissages, mes lectures et tout ce qui me nourrit en tant que femme.

De quoi je vous parle ici ?
D’amour de soi, de spiritualité, du rythme des saisons, de féminitude, de blessures d’âme, des saisons de vie de la femme, de missions d’âme, de sagesse féminine, de créativité, de notre relation aux travail, d’estime et de confiance en soi, de sexualité, de matresence, d’hypersensibilité…

Article le plus populaire

  • Apprendre à devenir mère : les enjeux de la matrescence